#
Les inconvénients au sein de la SCS contraiguent à des démissions!

Les inconvénients au sein de la SCS contraiguent à des démissions!

Widen, le 17 octobre 1998
Recommandée
Marlène Zähner Monsieur Peter Rub
Président SCS
Gugelmattstr. 36 à l’attention du Comité Central de la SCS
case postale 8217
8967 Widen 3001 Bern

Démission en tant que membre du Comité Central

Monsieur le président
Chères collègues
Chers collègues

mercredi dernier je vous ai fait part oralement de ma démission immédiate du Comité Central. Cette démission n’était pas le fruit d’un coup de tête, mais s’ensuivait après mûres réflections et considérations. Voici les raisons les plus importantes:

J’étais et je suis toujours prête à m’investir pour une cause utile. Quand les problèmes connus surgissaient au sein de la SCS, il me semblait, en tant qu’amie du chien, éleveuse et vétérinaire, qu’une collaboration au sein du CC de la SCS sous forme d’engagement pour le chien serait une activité utile. Mon but était d’investir toutes mes forces visant l’élevage des chiens en bonne santé physique et psychique et à assurer leur avenir politique par des prises de contacts et des activités bien ciblés.

Les expériences des derniers mois ont détruit mes illusions et ma motivation tout au moins au sein de la SCS.

  • a) Tant qu’un certain milieu de cynologues Suisses, qui semble voir en la SCS une institution appartenant à leur domaine privé, ne s’arrête pas de poursuivre une politique de maintien de pouvoir en se servant d’intrigues, de polémiques et d’accusations, il ne sera pas possible de diriger la SCS dans une nouvelle voie – oh combien nécessaire! Les meilleures intentions, beaucoup de bonne volonté et de grands efforts de la part du CC ou de l’un de ses membres ne mèneront alors nulle part.Tout se passe à un niveau trop bas à mon goût – comment contrer la méchanceté? Toutes ces machinations ne servent certainement pas la cause du chien, bien au contraire!

    b) Dans mon ressort, l’élevage et le LOS, beaucoup de domaines nécessitent des révisions et du renouveau et notre commission avait commencé les travaux dans ce sens . Ces travaux n’ont pas pu être menés à bien, vu l’opposition massive du groupement nommé ci-dessus. Les nombreuses controverses juridiques au sein des clubs témoignent de la nécessité de ses travaux!
    c) La commission d’élevage dépend particulièrement d’un bon fonctionnement de l’administration de la SCS. Dès le début de l’année j’ai exigé des améliorations, en les réitérant oralement et par écrit dans le courant de l’année – une petite partie seulement a été réalisée tout récemment. Jusqu’alors les affaires traînaient pendant des mois au secrétariat, sans que la commission d’élevage soit informée. Des ordres oraux et écrits n’étaient pas exécutés ou alors avec des retards considérables et après maintes rappels. Ceci a apporté des retards dans le déroulement des affaires et prestations de service qui ne peuvent être acceptés.

Suite à ces circonstances, j’ai dû constater qu’il m’était impossible d’atteindre les buts que je m’étais fixés et que je ne pouvais pas remplir la mission pour laquelle j’ai été élue.

Avec mes meilleurs voeux pour la SCS et surtout pour le chien, je vous prie d’agréer, mes meilleures salutations.

Marlene Zähner

SHARES
205
LIKES
205
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #
  • #